Pays de la Meije

Le refuge de l’Aigle est démonté

Enfin, le vieil aigle s’est envolé. Après plus de 100 ans de bons et loyaux services, et aussi après plus de 10 ans de discussions, de dialogues de sourds et de batailles juridiques , le refuge de l’Aigle est enfin démonté.

Il y a eu beaucoup d’énergie, de temps et d’argent gaspillé pour essayer de faire avancer ce projet face à des gens souvent plus coriaces que sincères pour défendre l’ancien refuge. Certains ont utilisé ce combat pour régler des comptes personnels, ou pour faire de la communication.

On comprend évidement toutes les réactions nostalgiques ou tristes de voir ce refuge démonté. On était d’ailleurs pas mal de guides au début du projet à avoir été tristes d’imaginer la disparition de l’ancien refuge. Mais en y réfléchissant de plus près, le projet d’un nouveau refuge plus grand mais pas trop grand (30 places) a fait la quasi unanimité des utilisateurs réguliers de l’aigle.

Et du coup, après tant de déboires, le soulagement de voir enfin le projet avancer est plus fort que le pincement au cœur de voir disparaître ce lieu qui nous était si familier et qui a abrité des générations d’alpinistes.

Et puis surtout ce qui est vraiment magique là-haut, c’est le lieu, et lui il est toujours là!
En tout cas, merci et bravo à ceux qui ont gardé la motivation et l’énergie pour faire avancer le projet: l’atelier d’architecture 17C, la FFCAM, et le Maire de la Grave. Et on espère que le nouveau refuge sera opérationnel pour le début de l’été 2014.

Le printemps prochain il n’y aura donc aucune possibilité de s’abriter là haut.
Le tour de la Meije, ou ses diverses variantes, est un des must en ski de rando.

la Meije

Ce début de semaine, nous l’avons fait avec un départ par le téléphérique de la Grave et la première nuit au refuge de la Selle. On en a profité ce premier jour, après la descende de la grande pente de la Selle, pour remonter en face, coté nord, au col de la Gandolière. Au refuge de la Selle, super accueil comme d’habitude.

pays Meije

Le lendemain on monte au col du Replat, et on redescend coté Etançons par un petit passage qui permet de rejoindre le bas de l’itinéraire de la brêche du Rateau (ce passage est rarement en condition). Très bon accueil au Promontoire aussi.

 

rando MeijeLe troisième jour, avec le réchauffement encore plus fort, nous avons préféré redescendre de la brêche de la Meije par les Enfetchores plutôt que de traverser au refuge de l’Aigle, et malgrès le regret de ne pas passer par l’Aigle et le glacier de l’homme, nous avons eu beaucoup de plaisir à descendre les Enfetchores qui étaient encore en très bonnes conditions.

 

Bref un super tour de 3 jours mal grès la chaleur quasi estivale. Du ski et des refuges 4 étoiles! Il faut dire que l’enneigement sur le massif reste exceptionnel.

Equipement à la brèche de la Meije

Conséquence directe du réchauffement climatique,  les glaciers du massif  rétrécissent. Et donc, des itinéraires qui étaient débonnaires auparavant deviennent plus compliqués car les glacier, en se retirant, laissent apparaître des zones minérales parfois très lisses et souvent beaucoup de terrains instables. C’est le cas pour la brèche de la Meije coté sud, avec le glacier des Etançons qui s’est retiré de plusieurs dizaines de mètres depuis quelques années .  L’itinéraire devenait plus compliqué et surtout bien plus dangereux.

Cela fait plusieurs années que la Cie des guides Oisans-Ecrins s’occupe de mettre en place ou de rénover certains équipements sur certains passages classiques:

Les câbles sur la traversée de la Meije ont été deplacés (avec l’aide de l’hélicoptère et des secouristes du PGHM de Briançon), les rappels de la traversée de Sialouze et ceux du col de la Girose remis en état.

La question de l’équipement ou du rééquipement n’est pas toujours simple, c’est pourquoi, ceux qui sont effectués, le sont après concertation et en accord avec la commission escalade qui s’occupe de réglementer l’équipement dans le Parc des Ecrins.

Formation neige avalanche
Ski Hors Pistes à Serre Chevalier